Mai des z'Arts

 

La manifestation MAI DES Z 'ARTS a été créée il y a 14 ans sous l'impulsion du maire de la commune Élisabeth ODDERO, écrivain qui a publié des ouvrages en collaboration avec des plasticiens peintres et graveurs, pour offrir à voir en milieu rural au joli mois de Mai des oeuvres d'artistes contemporains. Cette manifestation qui s'étend sur trois quatre jours permet une cohabitation conviviale entre les artistes et un public un peu surpris au départ et ça marche...Des créateurs de diverses origines s'exposent à Brugairolles grâce aux petites mains de l'Association, l'aide du Conseil Général et du domaine Gayda.

Pour plus d'infos sur l'actualité 2018 voir site: www.maideszarts.com

MAI DES Z'ARTS 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MAI DES Z'ARTS 2017

 

 

MAI DES Z'ARTS 2016

Vendredi 13 mai  Vernissage
Quelques mots de la conseillère départementale, Marie-Christine Bourrel



Elisabeth Oddero présente les artistes: Roland Rebuffy, Micham,
Karine Bossavy, Irène Montagne


Un aperçu de l'exposition

Karine Bossavy




Elle a travaillé pour The Financial Times, The Observer Magazine, Time-Out, The Independent, Altaïr Magazine, les éditions Anaya, Hachette, etc. et a participé à de nombreuses expositions: Primavera Fotográfica, FNAC Callao de Madrid, FNAC Diagonal Mar de Barcelone, Musée de l’Élysée à Lausanne, Galerie Fotonauta de Barcelone… Elle présente à Brugairolles deux séries: l'une en noir et blanc sur l'Afrique, l'autre en couleur sur la modification du paysage urbain de Barcelone.




Roland REBUFFY

Son œuvre s’inspire de la mer, des saisons, de ses états d’âme. Elle pratique les collages de bois, de sable, de ferrailles, de filets ; elle accueille des empreintes humaines, animales. Grand voyageur, c’est avec ses pinceaux que Roland Rebuffy raconte ses périples et ses rencontres.
De là vient la grande diversité de son œuvre.  Dans sa série « New-York », il livre des panoramiques d’une ville dont il fait sentir la démesure vertigineuse.

Micham (Michelle Amelin)


Sa démarche plastique s’oriente vers la recherche de la multiplicité des regards, la perte des repères, le voyage dans la profondeur du support, au delà des apparences. Elle utilise des supports qui permettent ce choix plastique: plexiglas, polycarbonate, moustiquaire, grillage, sur lesquels s’accrochent des matériaux variés : papiers du plus opaque au plus fin jusqu’à la déchirure, terre, éléments naturels. Lorsque elle choisit la toile tendue elle entasse des éléments divers en les marouflant afin de multiplier les sens de lecture.








Irène Montagne


Née en Savoie, Irène Montagne vit et travaille en Ariège. Cette passionnée de la terre, qu’elle parcourt dans ses voyages, a découvert la sculpture en 2002 dans l’atelier du Mouton d’argile. Ses œuvres ont la grâce délicate d’une matière fluide qu’elle sait apprivoiser.
 




Samedi 14 mai : beau succès pour le défilé de mode Christine D.

Le tapis rouge est déroulé

Christine et ses mannequins

Dimanche 15 mai: Concert "Humour, chanson et poésie", Jean-Marc Dermesropian

Elisabeth Oddero présente le spectacle



Aperçu du nombreux public sous le charme

Jean-Marc Dermesropian, à la guitare, prête sa voix chaleureuse à Brassens, Brel, Perret et d'autres encore.

Duo Jean-Marc Dermesropian- Erwens

MAI DES Z'ARTS 2015

Vernissage 

Marie-Christine Bourrel, conseillère départementale, Alain Labatut, maire de Brugairolles, Geneviève Cammagre, présidente de Patrimoine et Culture, Elisabeth Oddero, reponsable de la manifestation et trois des six artistes Michel Philippon, Amd Loukil et Anne Sarda
Un aperçu du public devant les sculptures de Michel Philippon
















Les trois autres artistes: Pierre Jammes, Muryel Daydé et Catherine Rosselle







Michel Philippon
 
Après des études artistiques à l'atelier MET DE PENNINGHEN et à l'École Corvisart à Paris, Michel Philippon s'investit dans le monde culturel et associatif. Là il continue en autodidacte à se former dans tous les domaines des Arts Plastiques et Décoratifs .
Successivement Directeur de Centres Culturels, de Salles de Théâtre et de Cinéma, il poursuit une production graphique et décorative et développe parallèlement une approche éclectique , sensuelle et contemporaine de la sculpture .
La terre cuite l'attire  d'abord pour sa nature généreuse, traitée en formes courbes, empreintes d'une douceur visuelle attirant le toucher. Ensuite le registre s'étend à des matières brutes recomposées, des matériaux aussi différents que le bois, le verre, le béton, la pierre, le fer.



 Pierre Jammes


« Regarder pour voir. Photographier pour dire.
Aussi instantanées soient elles, ces images n'en sont pas moins morceaux d'histoires. Celles-ci, parce que nous les côtoyons tous les jours, ne nous sont pas étrangères. C'est en s'appropriant ces instants que le lecteur devient acteur et le photographe passeur.
Pour autant, ni le photographe, ni la cité, ni le passant, n'ont d'importance. Si ce n'est que ces faits urbains mineurs sont bien réels et que leur histoire est la somme complexe des convergences de toutes les réalités présentes à l'instant décisif.
De telle sorte que pour donner un sens à cette réalité chacun doit puiser dans son propre imaginaire », Pierre Jammes, Urbanités, 2013, Préface.


Hamid Loukil devant une de ses aquarelles en compagnie d'un admirateur de son travail.

Après les Beaux-Arts de Toulouse en section gravure, Hamid Loukil fait une carrière de peintre illustrateur et de photographe.

Aujourd’hui son médium de prédilection est l’aquarelle pour sa grande simplicité de mise de œuvre, la saturation et la transparence de ses pigments.



 
 Catherine Rosselle 


Ses personnages sont le prolongement d’un questionnement intérieur, d'une expérience intime.

La toile de lin est travaillée afin d'obtenir une patine qui évoque le passage du temps.
Les traces, les fils coupés et égarés marquent ces créatures comme autant de cicatrices de vie. Elles sont nues pour évoquer une certaine fragilité.





Anne Sarda: "Petit peuple" et "Pepettes", installation dans l'église du village

Tombé, roulé, balloté, de la rivière à la mer, ce petit peuple a échoué sur la plage, il se relève et se met en marche, il cherche un lieu pour son cri
 



Muryel Daydé
  
Muryel Daydé définit son travail comme une recherche autour de la notion de temps. Le temps de l’humain, sa place, sa trajectoire. Le temps  à notre échelle, dans le rapport à l'autre, celui qui est au delà, dans notre rapport au monde.  Pour cette série, le fil, une présence...une absence...un silence...ou une part manquante...
 

MAI DES Z'ARTS 2014 : dix ans déjà!

  En 2014  LE MAI DES Z'ARTS  a fêté ses dix ans. A cette occasion, il s'est invité en juin, samedi  7, dimanche  8, lundi  9; il a réuni les artistes qui ont fait sa réputation tout au long de ces dix années s'est associée avec "Brugairolles s'expose" et s'est s'étendu dans les rues du village et chez les particuliers qui ont mis un espace à sa disposition.







Publié le 14/06/2014 La Dépêche du Midi



































De gauche à droite, Geneviève Cammagre, Pierre Durand, Alain Labatut, Jacques Durand et Élisabeth Oddero.
De gauche à droite, Geneviève Cammagre, Pierre Durand, Alain Labatut, Jacques Durand et Élisabeth Oddero.
Grande affluence dans la salle des fêtes samedi soir au vernissage de la 10e édition du Mai des Z'Arts. Élisabeth Oddero, initiatrice en 2004 de cette manifestation était entourée du maire, Alain Labatut, Jacques Durand et Pierre Durand, président de la CDC du Limouxin, des très nombreux artistes et public déclaré dans son discours :
«Lors de mon premier mandat en 2004, nous avions rendu hommage à Pierre Laffont et grâce à ma relation privilégiée avec un certain nombre d'artistes, j'ai créé le Mai des Z'Arts. Au fil des ans, la qualité des œuvres exposées, la dynamique engendrée par cet événement ont permis à cette manifestation d'art contemporain d'asseoir sa réputation dans le département de l'Aude et au-delà.
Je suis ravie que pour les 10 ans de Mai des Z'Arts, les artistes, qui ont jalonné son parcours, ont répondu présent. Les premiers n'ont pas hésité à se lancer dans cette aventure. C'est tout un florilège qui vous est présenté ce soir».
Pour cet anniversaire, le Mai des Z'Arts s'est exposé dans tout le village en s'associant aux artistes de «Brugairolles s'expose», dont la présidente est Geneviève Cammagre qui est aussi présidente de l'association Patrimoine et Culture.
Pendant trois jours les amateurs du bel art ont pu aller à la rencontre des 30 artistes (voir les artistes présents dans l'encadré ci-contre), dans une vingtaine de lieux d'expositions : terrasse, jardin, véranda, grange… Au cours de cette manifestation, les nombreux visiteurs ont pu écouter dimanche Danielle Alary, Éric Lenguin et Marie Josée Eychenne et lundi Marie-Laure Coudure dans une lecture théâtralisée de ses Fables.
Élisabeth Oddero a tenu à remercier tous les nombreux bénévoles, mais aussi «mes remerciements à la mairie de Brugairolles, coorganisatrice de la manifestation, le conseil général par Jacques Durand, et notre sponsor le domaine Gayda».
Elisabeth Oddero


Au fil des découvertes dans le village:





Michel Sémat





Mattieu Mignonnac



Devant la vidéo de Nano




Chat Robinson




Serge Audemar





Mireille Fourmont
et Claire Charpentier






Laurence Delort


Manu Frigério
et Marie-Claire Touya

Ydel

Laurence Charrier
David Vanorbeek






 Spectacles



 Danièle Alary


Erik Lenguin


 Marie-Josée Eychenne

Marie-Laure Coudure

MAI DES Z'ARTS 2013

Vernissage  
avec Chat Robinson, Victoria Milroy, Elisabeth Castoriano, Guy Frédéricq et les Rodinka









Dans les "couloirs" de l'exposition: Elisabeth Castoriano






Elisabeth Castoriano




















Guy Frédéricq


Victoria Milroy








Chat Robinson







Pour remonter le temps, des images, des artistes qui ont fait le Mai des Z'Arts



MAI DES Z'ARTS 2012


Charly Cicurel travaille le grès depuis 1980. Il compose lui-même ses émaux pour des pièces utilitaires et décoratives.

Ismaël Dervish, aquarelliste,
 a grandi à Londres et étudié les arts plastiques à Cambridge College of art.
En 1986, il rencontre le peintre Edward Wright, ce qui aura une influence importante sur ses orientations artistiques. Il a également été influencé par la peinture romantique du 19ème siècle et par les encres orientales. En 1989, il s’installe dans le Midi où il développe sa liberté artistique. Aquarelliste, il peint des paysages, des corps, des gestes. Il est l’auteur de la grande fresque en hommage à Achille Laugé qui orne un des murs d’enceinte du stade de Limoux


Maria Paz Graino, photographe, est née à Santiago du Chili; elle a vécu à Paris, Madrid, San Francisco, Trieste. Elle a notamment étudié et travaillé en tant que photographe d'art professionnel à San Francisco Bay Area de 1990 à 2002. Elle réside actuellement en France
 


 
Michel Sémat, peintre, est originaire de la Montagne Noire. Artiste aux multiples facettes, il a été aussi musicien et chanteur dans Lithium, groupe local qui compta comme chanteur un personnage désormais célèbre nommé Cali.











MAI DES Z'ARTS 2011 


Manu Frigerio peintre,  rappeur, crée une oeuvre d'une rare  intensité. On ne peut qu'être retenu par  la puissance de sa galerie de portraits animale ou humaine. 




















Yann Masseyeff projette ici scuplture en grès et peinture qui, en gardant chacune leur identité, forment créent un ensemble autre.




















Claudia Otto pratique l'aquarelle comme l'acrylique, elle cultive un art fugitif à la limite de l'abstrait. Elle a illustré A la lisière du temps de Claude Roy.

 














André Pardine sa série "Bestioles" a développé tout un jeu à partir de gribouillages. Semblables à des planches de botaniques ou d'entomologie ses 
 dessins font  croître et mourir des petits êtres nés du hasard.













MAI DES Z'ARTS 2010 


Serge Audemar a appris les techniques de taille de pierre, mais c'est du côté de graphismes inspirés par la préhistoire qu'il dirige désormais ses recherches.





  Illustrateur de bandes dessinées, cinéaste d'animation, Jean-Noël Cuénot est un inventeur de machines étranges pour rêveurs et humoristes.









Geneviève Gourvil dessine, peint, grave et raconte des histoires lumineuses.  


Frédérique Montane a installé ses
anges dans l'église de Brugairolles à la recherche de cohérence entre un lieu et une démarche plastique 



 Marie-Claire Touya crée des sphères monde, rondeurs autour desquelles le spectateur tourne, qu'il fait tourner, qu'il s'approprie.












MAI DES Z'ARTS 2009 


Brigitte Botsen qui a une vraie prédilection pour les impressionnistes aime peindre les paysages qui l'ont émue au cours de ses voyages.










Daniel Gosselin, graphiste de formation, peintre et photographes, illustre dans son oeuvre picturale aux tons acides sa passion des femmes, nues de préférence.


Les oeuvres de Michel Kieffer, danseur de formation, se caractérisent par leur mouvement et la vivacité de  leurs couleurs.













La poésie des sculptures de Nadine Wicker aux formes et  textures   étonnantes. 














MAI DES Z'ARTS 2008

Hommage à Philippe Collage


 Proche de la mouvance surréaliste, ami de Fernando Arrabal, Gherasim Luca et de bien d'autres artistes de grand talent, Philippe Collage s'était installé à Brugairolles en 2002. Il a disparu le 4 octobre 2007. Le 4ème Mai des z'arts lui rend hommage. Ci-contre la figure fétiche de Mickey auquel P. Collage, malade, s'était identifié.




                                        Evocation de l'univers de Philippe Collage




L'atelier de Philippe Collage


Claire Charpentier


Dans ses dessins comme dans ses toiles de grands formats, Claire Charpentier interprète le monde contemporain entre violence et humour.











Mireille Fourmont

Les oeuvres de Mireille Fourmont vibrantes d'énergie figurent dans de nombreuses collections particulières en France et à l'étranger.












Marie Guillerm 
 
Autodidacte, Marie Guillerm s'est tournée résolument vers la lumière dont la fulgurance anime son trait.






 Marie Guillerm et Mireille Fourmont au Mai des z'arts




MAI DES Z'ARTS 2007


La peinture fine et sensible de Sabine Jeangeorges, artiste multi-talents, comédienne, décoratrice, cantatrice.













Raphaël Kleweta graveur sur bois et sur cuivre, eaux-fortes et burin a fondé sa propre maison d'édition pour laquelle il a illustré de très nombreux livres

Geneviève Sicre, passionnée d'herborisation, transforme le végétal dans la création de papier de fibres.






   La peinture dépouillée de Caty Pech: une confrontation avec la matière. 



















Claude Roux
 
 MAI DES Z'ARTS 2006




Simone Bonnet se consacre à la peinture avec passion. Ses huiles figuratives et colorées saisissent le regard.













David Cremetz, artisan d'art,
 pratique la sculpture et le tournage sur bois






Laurence Delort utilise des matériaux multiples qu'elle assemble pour donner naissance à des éléments recomposés qui prennent une forme humaine ou végétale.









  Mathieu Mignonac, une formation de designer, 
une palette chaude, un sujet de prédilection: les femmes.




MAI DES Z'ARTS 2005 






Auguste Miquel, en peintre confirmé,utilise l'huile, la gouache, l'aquarelle pour donner à voir les paysages audois qu'il affectionne.










 Marie-Laure Coudure donne envie de goûter les légumes, les fruits qu'elle peint avec humour.










Deev Vanorbeek



Ses sculptures, de la petite mouche à la très grande mante religieuses, sont faites du fil de fer que l'on utilise pour les vignes.




AUX ORIGINES DU MAI DES Z'ARTS
"Hommage à Pierre Laffon dit Ramsault" 1922-2003



Port-Vendres

 Pierre Laffon, né à Toulouse, a vécu à Brugairolles où il est mort en 2003. Avec un style proche de celui des impressionnistes, il a particulièrement aimé peintre la côte vermeille. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire